Chirurgie virtuelle : premiers tests

Nos recherches s’orientent maintenant vers une mise en parallèle entre l’ADN, qui est le code de notre identité biologique, et le code numérique d’une image par exemple.Nous sommes partis de la supposition qu’avec le code de la photo d’une personne nous disposons d’une certaine façon de son ADN numérique.
Nous voulons nous questionner sur notre rapport à notre image virtuelle (sur les réseaux sociaux par exemple), ses représentations de nous-mêmes nous reflètent-elles et pourquoi essayons nous de les maîtriser.
Nous voudrions offrir un moyen de modifier son image numérique (Donc son code, son identité).
Nous avons réalisé des scans 3D pour avoir une première approche concrète d’une image numérique modifiable et déformable.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *